Catégorie dans Electricité

Centrale de mesure DIRIS de chez SOCOMEC

DIRIS Digiware du fabricant SOCOMEC
La mesure électrique accessible partout, pour tous .

Des technologies d’avant-garde pour plus de simplicité et de performances
Concentré d’innovations technologiques, le système DIRIS Digiware révolutionne le monde de la mesure en apportant une véritable flexibilité d’installation associée à une simplicité de connexion et de configuration.
Ces nouveautés, adossées à des performances inégalées de précision et de fonctions, font de DIRIS Digiware la solution la plus efficace pour le comptage, la mesure et la surveillance de la qualité
de l’énergie électrique sur tout site industriel ou tertiaire.

Afficheur D50

Décomposition de la gamme:

DIRIS Digiware D-40, D-50 et D-70
Les écrans déportés DIRIS Digiware D permettent :
– une visualisation locale des données issues des modules DIRIS Digiware U, I et IO,
– l’alimentation des modules DIRIS Digiware,
– la mise à disposition de ces données sur Ethernet (D-50/D-70) ou RS485 (D-40).

Les afficheurs DIRIS Digiware D-50 et D-70 jouent également le rôle de passerelle et permettent la centralisation et la mise à disposition sur Ethernet de toutes les informations issues des modules DIRIS Digiware, DIRIS A, DIRIS B et COUNTIS E.
Grâce à l’afficheur DIRIS Digiware D-70, ces données sont également accessibles via le serveur web embarqué Webview « Power & Energy monitoring ». Les écrans DIRIS Digiware sont alimentés en 24 VDC.

Un exemple de produits associés

Module Tension

Le module DIRIS Digiware U fait l’acquisition des tensions pour l’ensemble du système. Il permet la mutualisation de la mesure de tension.
Le Bus RJ45 Digiware permet de transmettre les mesures de tension ainsi que l’alimentation et la communication à l’ensemble des produits connectés.

Avantages

• Un seul point de mesure de la tension pour l’ensemble du système.
• Protection à réaliser une seule fois pour la mesure de la tension.
• Une offre complète dédiée :
– au comptage,
– à la surveillance des tensions,
– à l’analyse de la qualité de la tension
• Aucune tension dangereuse sur les portes d’armoires.
• Adapté à tout type de réseau : monophasé, triphasé.

Module courant

 

Module de courant

Les modules DIRIS Digiware I mesurent les consommations et surveillent l’installation au plus près des charges. Leur flexibilité permet de répartir les charges à mesurer ou à surveiller sur des entrées courant indépendantes.
Par exemple :
– 1 charge triphasée,
– 3 charges monophasées.
Les connexions RJ45 et RJ12 permettent un raccordement très rapide des modules ainsi que la configuration automatique des capteurs de courant connectés :
– adresse de communication,
– type de charge,
– type et rapport du capteur,
– calibrage automatique et vérification du sens du courant.
Ainsi, les erreurs de câblage sont évitées et la mise en oeuvre est simplifiée.

Avantages

• Connexion rapide RJ45 et RJ12.
• Disponibles en 3, 4 ou 6 entrées.
• Monodépart ou multidépart pour une optimisation maximale du nombre de produits.
• Format compact : 1 ou 2 modules de largeur pour s’intégrer au plus proche des charges.
• Une offre complète dédiée :
– au comptage,
– à la surveillance,
– à l’analyse de la qualité.
• Conforme à la norme CEI 61557-12 garantissant la qualité et la précision du système :
– Classe 0,5 pour la chaîne de mesure globale de 2 à 120% du courant nominal In (avec capteurs de courant TE/TF).

es capteurs de courant ouvrants de la gamme TR et iTR permettent de mesurer le courant d’une installation électrique. Associés à une centrale de mesure de la gamme DIRIS Digiware, DIRIS A-40, DIRIS B-10 ou B-30, ils permettent une mesure précise de 25 à 600 A et donnent accès à une classe de précision globale. La connectique RJ12 facilite les raccordements et l’intelligence embarquée évite les erreurs de configuration.
Les capteurs de la gamme iTR révolutionnent le monde de la mesure en donnant accès aux technologies de surveillance d’appareillages VirtualMonitor et de configuration automatique Autocorrect.

Avantages des gammes TR et iTR

Tore de mesure pour Diris

les capteurs de courant nommés  « Smart sensors »

• Capteurs à plage de fonctionnement étendue.
• Détection automatique du calibre.
• Déconnexion en charge sécurisée.
• Connexion rapide par RJ12 et identification des câbles par code couleur.

Précis

• Précision des mesures garantie selon la norme CEI 61557-12 : classe 0.5 (iTR) ou 1 (TR) pour la chaine de mesure globale de 2 à 120% de In.

Avantages exclusifs à la gamme iTR

Technologie VirtualMonitor

La technologie VirtualMonitor permet de surveiller l’état des appareils de protection :
• Sur l’ensemble de l’installation.
• À distance et en temps réel.
• Sans matériel ni câblage supplémentaire.

Technologie AutoCorrect

La technologie AutoCorrect garantie le fonctionnement de votre système de mesure grâce :
• Au contrôle automatique du câblage (repérage du séquencement des phases et configuration automatique du sens du courant).
• A la correction des erreurs.

Le logiciel

Easy Config software

Ce logiciel, fourni gratuitement, permet par l’intermédiaire d’une connexion Ethernet ou RS485  de créer, modifier et sauvegarder simplement et rapidement les configurations des DIRIS Digiware, DIRIS B, G, A et DIRIS BCMS et des COUNTIS E.

Configuration minimale requise :
– Windows XP Service pack 3, VISTA ou Windows 7 / 8
– 1,0 GHz, 512 Mo
– 500 Mo sur disque dur
– Résolution écran : 1024×768
– Framework .net en version 3.5 SP1 ou supérieur

play-video-diris120x67.jpg

Lire la vidéo

Pour plus de détail de préconisation et d’étude vous pouvez nous contacter pour toute étude de votre bâtiment tertiaire ou industriel.

 

Plan d’exécution électrique

Le plan d’exécution électrique architectural  permet d’exprimer ses besoins en électricité dans l’habitation. Il va répertorier sur le plan du logement l’emplacement et le nombre des dispositifs électriques (prises, interrupteurs, points lumineux….).

le plan est indispensable: il permet de bien visualiser les éléments de la future installation électrique (prises, interrupteurs, luminaires)dans l’habitation et de se projeter un peu plus dans l’utilisation que vous pourrez en faire tous les jours.

Ma méthode pour faire le plan électrique architectural pour une maison d’habitation

Pour établir le plan électrique architectural, il faut se projeter  en ce posant les questions suivantes pour chaque pièce:

  • Par ou on rentre et par ou on sort: Cette question va vous permettre de positionner les interrupteurs.
  • Est ce que nous avons besoin d’éteindre/allumer la lumière de deux endroits différents: cette question permet de savoir si nous avons besoin de va et vient, et où les positionner sur le plan électrique architectural.
  • Est ce que nous avons besoin d’éteindre/allumer la lumière de plus de deux endroits différents: cette question permet de déterminer si vous avez besoin d’un télérupteur, et dans ce cas, de placer les boutons poussoirs (obligatoires pour le télérupteur).
  • Quel type de meuble seront placés dans la pièce, et à quel endroit: Pour un lit par exemple, il faut placer des prises de chaque côté pour les lampes de chevet. La prise téléphone ainsi que les prises TV et réseau doivent être couplées de préférence avec un prise de courant a côté.
  • Est ce que nous aurons besoin de bureautique dans cette pièce: Cette question permet de savoir si il faut augmenter le nombre de prises réseaux dans la pièce en question.
  • Est ce que nous allons  avoir une télévision dans cette pièce, et où va-t-on la positionner?
  • La pièce est elle humide et présente t-elle des points d’eau: La salle de bain principalement, pièce dans laquelle nous ne pouvons pas positionner les prises et interrupteurs à n’importe quel endroit.
Résultat de recherche d'images pour "volume dans les salles de bains"

les différents volumes dans une salle de abin

  • La pièce va t-elle accueillir des prises électriques , comme le lave linge, le sèche linge

Vous pouvez en cliquant sur ce lien voir un exemple de plan d’exécution

Les symboles du plan électrique architectural

Chaudière hybride

Les différents types de chaudières.

Il existe plusieurs types de chaudières. Le terme « type » est d’ailleurs à comprendre au sens large, étant donné qu’une même chaudière peut se trouver dans plusieurs catégories différentes selon la manière dont on considère la question. Schématiquement, on peut classer les chaudières selon leurs modes de fonctionnement, la source d’énergie utilisée, leur performance, etc

Fonctionnement : Comment fonctionne la chaudière ?

Le mode de fonctionnement de la chaudière va dépendre principalement de deux facteurs : le type d’énergie utilisé (tangible ou intangible) et le type de la chaudière (basse température, à condensation ou traditionnelle). Au niveau du type d’énergie utilisé nous avons d’un côté les chaudières électriques et thermodynamique qui fonctionnent sans combustion, en  consommant de l’électricité (source d’énergie intangible) et d’autre part les chaudières à combustion qui fonctionnent  en consommant une source d’énergie tangible (fuel, gaz, bois, granulés etc.).

En consommant la source d’énergie pour laquelle vous avez opté, votre chaudière va transformer cette source d’énergie en chaleur qui sera utilisée soit pour chauffer votre logement, soit pour réchauffer votre eau chaude sanitaire.

Le type de chaudière va aussi influer sur son mode de fonctionnement. En effet contrairement à la chaudière traditionnelle qui va atteindre généralement une température de 90°, la chaudière basse température va se limiter à une température de 60° (ce qui permet un important gain d’énergie). La chaudière à condensation va quand a elle récupérer les fumés de  vapeurs d’eau dégagées par la combustion pour préchauffer le liquide caloporteur en début de circuit.

La chaudière hybride fait partie de la génération des générateurs de chaleur les plus récentes, et donc des plus modernes et performantes. Permettant de privilégier une énergie selon divers facteurs préférentiels, c’est un équipement intelligent qui permet d’importantes économies d’énergie (jusqu’à 40% par rapport à une chaudière au gaz classique).  Magré son coût d’achat relativement élevé, c’est un investissement vite rentabilisé, grâce entre autre aux économies d’énergie qu’elle permet et aussi aux multiples aides écologiques (prime énergie, éco PTZ, aides locales, subventions ANAH, crédit d’impôt, etc.) auxquelles elle donne droit.

L’avantage majeur de l’Hynea Hybrid Duo est de disposer de 2 sources énergétiques (PAC et appoint gaz condensation) dans un seul et unique système. Cette dualité permet de tirer profit des avantages de chacune des énergies dans les conditions qui lui sont favorables (températures extérieures, besoins en chauffage ou en eau chaude sanitaire) pour vous garantir des économies et un confort inégalé.

Innovation

  • Technologie hybride avec une gestion intelligente des énergies gaz et électricité : un produit s’appuyant sur deux technologies éprouvées que sont la chaudière à condensation et la PAC aérothermie.
  • Conception « tout intégré » pour un encombrement réduit et une installation esthétique.
  • Fiabilité

Compétitivité

  • Un prix de vente attractif comparé aux solutions concurrentes RT2012.
  • Échangeur Gaz à condensation Rendement 109 %
  • Échangeur PAC Coaxial breveté COP jusqu’à 4,25 : votre PAC consomme un minimum d’énergie pour produire un maximum de chaleur (pour 1kW consommé, jusqu’à 4,25 kW d’énergie disponible pour le chauffage).

Confort & sérénité

  • Confort sanitaire remarquable : Ballon d’ECS de 120 L en acier avec un débit spécifique de 20 L/min : eau chaude à volonté (jusqu’à 6 personnes)
  • Large plage de fonctionnement de 1 à 24 kW : vous n’avez pas à choisir entre confort de chauffage en intersaison et confort sanitaire! Avec Hynéa Hybrid Duo, les 2 sont possibles!
  • Sécurité énergétique : 2 énergies exploitées au moment où elles sont le plus efficaces! Compatible « Smart Grid » (options Tempo ou EJP d’EDF).

CHAUDIERE GAZ A CONDENSATION

Le principe de la condensation est de récupérer la quasi-totalité de la chaleur produite par les gaz de combustion. On gagne ainsi 20 % de rendement par rapport à une chaudière haut-rendement traditionnelle.  
PAC PLIT INVERTER de 3 Kw

La régulation Inverter sur loi d’eau a une action directe sur la vitesse du compresseur et des ventilateurs : la PAC ajuste sa puissance à tout moment en fonction des besoins de chauffage.

Régulation Navistem : Simplicité et performance

  • Économies : programmation du chauffage et de la température ambiante en fonction de vos temps de présence
  • Confort garanti : anticipation des variations de température extérieure grâce à la sonde extérieure fournie de série
  • Facilité d’utilisation : écran LCD de grande taille et navigation intuitive au travers de menus déroulants

    Chaudière hybride

    Nouvelle génération de chaudière

Le Coefficient de Performance (COP) est un indicateur d’efficacité d’une pompe à chaleur. Il correspond au rapport entre la chaleur générée et l’énergie consommée nécessaire au fonctionnement du système. Un COP de 4,25 signifie que la pompe à chaleur restitue 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante.

Pour plus de renseignements et plus de détails sur Hynea-Hybrid-Duo

 

Compteur Linky

Pourquoi installer le nouveau compteur d’électricité LINKY ?

Il s’agit d’une directive européenne, qui vise à remplacer l’ensemble des compteurs électriques par des compteurs communicants. L’objectif ? Moderniser le réseau d’électricité et s’adapter aux nouveaux modes de consommation. Leur installation, confiée au distributeur Enedis a débuté en 2015. D’ici 2021, 35 millions de compteurs Linky™ seront installés en France !

Le compteur LINKY communicant nouvelle génération est installé de plus en plus dans nos foyers.

Ce compteur comme son prédécesseur,il permet de mesurer votre consommation d’électricité.

CE QUE VOUS APPORTERA CE NOUVEAU COMPTEUR

  • Le relevé à distance quotidien de votre consommation électrique réelle.
    Les interventions techniques courantes se feront désormais à distance sans vous déranger et dans des délais plus rapides. Plus besoin d’être présent ou de prendre rendez-vous !
    En cas d’incident ou de panne sur le réseau, le diagnostic sera facilité, et vous pourrez ainsi être dépanné plus vite.

ET DEMAIN ?
Pour mieux maîtriser votre énergie, vous pourrez suivre au quotidien l’évolution de votre consommation d’électricité sur Internet, depuis votre ordinateur, tablette,smartphone…

vue éclatée

Un compteur LINKY

Détail de la partie communicante :

Indicateur lumineux de consommation (et non une caméra comme certains le pensent)
Il clignote en fonction de la quantité d’électricité consommée (plus celle-ci augmente, plus le voyant clignote rapidement).

L’afficheur permet de visualiser à la demande la plus part des paramètres du compteur.

L’index de consommation en Kwh , l’option tarifaire sont les informations que vous pouvez consulter directement sur le compteur avec les touches défilement (+/-).

Ce compteur en cas de surtension , pourra couper votre installation pour la protéger.

Comment se passe l’installation du compteur Linky ?

C’est une entreprise agréée par Enedis qui s’occupe de la pose du nouveau compteur à votre domicile. Une installation qui, tout comme le compteur Linky™, ne vous est pas facturée.

Etape 1

Environ 1 mois avant l’installation du compteur , Enedis¹ vous informe par courrier de la date prévue de l’intervention.

Etape 2

Quelques jours avant la pose du nouveau compteur, l’entreprise agréée par Enedis¹, chargée de l’installation, vous confirme la date et l’heure de votre rendez-vous.

Etape 3

le jour J, le technicien pose le compteur Linky™ en 30 minutes environ, au même endroit que votre ancien compteur d’électricité. S’il est accessible au technicien, votre présence n’est pas indispensable, mais recommandée. Le courant électrique est coupé pendant la durée de l’intervention.

Etape 4

Le compteur Linky™ fonctionne, les premiers jours, de la même façon qu’un compteur standard, le temps que la chaîne de communication soit installée et vérifiée par Enedis¹. Il faut donc compter quelques semaines avant qu’il ne devienne communicant et que vous puissiez bénéficier des nouvelles fonctionnalités du compteur.

Il n’y a aucun danger à utiliser ce compteur , le CPL (courant porteur ne circulera pas dans votre installation).

Une vidéo explicative  https://youtu.be/2MLBLSW9C7E

 

Tableau électrique connecté

Resi9 est un tableau électrique connecté, unique et complet qui s’adapte à tous vos besoins et à toutes les configurations, en neuf comme en rénovation. Proposé par la société Schneider, il dispose d’un système d’appareillage embrochable XE permettant de proposer à vos clients de gérer leurs équipements, qu’ils soient chez eux ou en vacances.

Confort à l’installation:
-Montage et connexion d’un simple geste.
-Grand espace entre les rangées d’appareillages.
-Plus de pont de câblage à réaliser avec les nouvelles fonctions combinées XE.
-Modification facilitée d’un coffret XE : avec le répartiteur Distri’Clic XE, aucune modification du peigne n’est nécessaire.
Sécurité:
-Fiabilité des raccordements amonts/avals.
-Suppression des gestes de contrôle grâce à la technologie XE.
-Indice de protection IP 2X.

Installation simple

Le tableau électrique connecté Resi9 est un tableau dont chaque composant remplit une fonction essentielle et assure à vos clients sécurité, confort et maîtrise de leur budget. Le suivi des consommations électriques s’effectue sur smartphone ou tablette et une alerte est envoyée en cas d’événement inattendu (coupure de courant, surtension, surconsommation, équipement hors-service, non-alimentation d’une charge critique…).

 

Chaque coffret Resi9 dispose d’un QR code sur sa face avant. En le scannant, accédez au porte-documents numérique du coffret pour y stocker tous les fichiers que vous souhaitez partager avec votre client (schéma unifilaire, notices des produits…).

Le tableau électrique est le point de départ incontournable des connections qui sécurisent et animent la vie quotidienne de chacun dans la maison. Schneider Electric l’a réinventé pour vous proposer Resi9. C’est le tableau électrique de demain qui allie la facilité d’installation, la beauté d’un nouveau design et la souplesse d’un tableau sur-mesure. Resi9 dépasse sa fonction principale de protection des personnes et des biens et apporte plus de confort, d’économies d’énergie. Il permet à vos clients de se connecter à distance à leur logement.

Montage rapide et facile

 

 

 

 

 

 

 

http://www.schneider-electric.fr/fr/work/products/editorial/residential/resi9/

Crédit photo : schneider-electric.fr

Régime de neutre TN

Faire une note de calcul en TN

Régime de neutre en TN:

  • technique de protection des personnes :
    • interconnexion et mise à la terre des masses et du neutre impératives,
    • coupure au premier défaut par protection contre les surintensités (disjoncteurs ou fusibles) ;
  • technique d’exploitation : coupure au premier défaut d’isolement.

Principales caractéristiques :

Le schéma TN, d’une manière générale :

  • est utilisable uniquement dans les installations alimentées par un transformateur MT/BT ou BT/BT privé,
  • des prises de terre uniformément réparties dans toute l’installation,
  • nécessite que la vérification des déclenchements sur premier défaut d’isolement soit obtenue à l’étude par le calcul et, obligatoirement à la mise en service, par des mesures,
  • nécessite que toute modification ou extension soit conçue et réalisée par un installateur qualifié,
  • peut entraîner, en cas de défaut d’isolement, une détérioration plus importante des bobinages des machines tournantes,
  • peut présenter, dans les locaux à risque d’incendie, un danger plus élevé du fait des courants de défaut plus importants.

Le schéma TN-C, de plus :

  • peut faire apparaître une économie à l’installation (suppression d’un pôle d’appareillage et d’un conducteur),
  • implique l’utilisation de canalisations fixes et rigides, (NF C 15-100, partie 5-52)
  • est interdit :
    • dans les locaux à risques d’incendie
    • pour les équipements de traitement de l’information (par présence de courant harmonique dans le neutre).
Schéma TN-C

Schéma TN-C

Le schéma TN-S, de plus :

  • s’emploie même en présence de conducteurs souples ou de conduits de faible section,
  • permet par la séparation du neutre et du conducteur de protection de disposer d’un PE non pollué (locaux informatiques, locaux à risques).

Schéma TN-S

En TN-C , il est conseiller de poser des protections tétrapolaires raccorder jusqu’en 16². Ce type d’installation est souvent utiliser à partir de poste privé quelque soit la puissance du transformateur.  L’installation sera économiquement parlant très compétitive .La non connaissance de ce régime de neutre de certaines entreprises , fait que l’on retrouve parfois en sortie de transformateur des disjoncteur tétra avec une base différentielle alors qu’un simple disjoncteur tri peut suffire .

 

 

Mode de pose des câbles

Le mode de pose des câbles est un élément important dans la note de calcul des sections de ces câbles .

Une canalisation électrique est composée de :

• Conducteurs ou câbles électrique,
• Une protection contre les influences externes (conduits, goulottes…),
• Une fixation mécanique (en apparent, en encastré…).

Un mode de pose représente la façon dont est fixée la canalisation électrique sur son support.
Les modes de pose sont codifiés en 9 classes repérées de 0 à 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• 0 : pose sous conduits,
• 1 : pose à l’air libre,
• 2 : pose dans les vides de construction,
• 3 : pose dans des goulottes,
• 4 : pose en caniveaux,
• 5 : encastrement direct,
• 6 : pose enterrée,
• 7 : pose sous moulures,
• 8 : pose immergée.

La désignation complète d’un mode de pose se fait avec deux chiffres, le premier correspond à la classe, le second correspond à une variante dans la classe (voir document ressource n°1 : Les modes de pose d’après la norme NF C 15-100).

La norme NF C 15-100 donne un guide afin de choisir le mode de pose adapté aux câbles
ou conducteurs utilisés. La protection contre les influences externes doit être continue sur toute la longueur de la canalisation électrique jusqu’à ses extrémités.

Les canalisations électriques doivent si situer à distance (3 cm minimum) de toutes autres canalisations (tuyau d’eau, tuyau de chauffage central…) et être apte à résister aux influences externes (chaleur…).

Si une canalisation est sous une tension supérieure à 1000 V, il est interdit de passer dans cette même canalisation une installation de tension inférieure à 1000 V.

Si une canalisation débouche ou traverse une paroi coupe-feu, elle ne doit pas diminuer le degrés de coupe-feu de celle ci.
Des conducteurs appartenant à des circuits différents peuvent emprunter le même conduit à condition que les isolants soient prévus pour la tension la plus élevée.
01 : Conducteurs isolés dans des conduits encastrés dans les parois thermiquement isolantes.
02 : Câbles multiconducteurs dans des conduits encastrés dans des parois thermiquement isolantes.
05 : Conducteurs isolés dans des conduits encastrés dans une paroi.
05A : Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits encastrés dans une paroi.
03 : Conducteurs isolés dans des conduits en montage apparent.
03A : Câbles mono ou multiconducteurs dans des conduits en montage apparent.
18 : Conducteurs nus ou isolés sur isolateurs sont interdits.

exemple de cheminement en mode de pose 13

un partenaire du B.E.E du Gers

http://www.legrandcablemanagement.fr/

Note de calcul Basse Tension

  • le logiciel de dimensionnement des installations électriques en basse tension

Pour élaborer la « note de calcul » que j’utilise,détermine, de façon économique, tous les calculs de dimensionnement des sections de câbles, des protections  et de l’appareillage de coupure, de l’équilibrage des phases, du bilan de puissance, de la sélectivité différentielle, de la sélectivité par les courbes et filiation quelque soit les marques utilisées. Il profite aux spécialistes de distribution électrique basse tension, aux exploitants, aux installateurs électrique. Il fournit le schéma et le document nécessaire à la conception et à la vérification des installations électriques.

les fonctions du logiciel utilisé :

➜ Calcul et dimensionnement économique des circuits :

• Effectuez les calculs électriques selon les normes en vigueur.
• Dimensionnez automatiquement les matériels les plus adaptés à partir d’une base de données multifabricants.

➜ Qualité et conformité : Caneco BT permet d’éviter les saisies multiples et donc de diminuer les risques d’erreur.

➜ Gain de temps : Caneco BT réduit le temps d’étude grâce à la saisie simplifiée des données et à la production automatisée de la documentation.

➜ Réduction des coûts : Le moteur de calcul réalise automatiquement le dimensionnement le plus économique conformément à la norme en vigueur.

en résumé Caneco BT réalise tous les calculs de :

  • dimensionnement des sections de câbles.
  • dimensionnement des protections et de l’appareillage de coupure.
  • bilan de puissance et équilibrage des phases.
  • sélectivité énergétique et différentielle.
  • sélectivité par courbe et par tableau.

Pour finir la note de calcul sous Caneco BT fournit un schéma unifilaire de l’installation.Il recherche la solution la plus économique tout en respectant toutes les exigences de la norme électrique en vigueur aussi bien pour les protections que pour les câbles. Il recherche dans sa base de données comprenant plusieurs catalogues constructeurs la solution la plus efficace et la plus économique pour votre installation. Il est possible de changer à tout moment de catalogue fournisseur pour toute ou une partie de l’installation.

Il fournit les documents nécessaires à la réalisation et la vérification de votre installation électrique vis à vis des bureaux de contrôles.

ci joint un exemple de Fiche de conformité  

ainsi que la note de calcul pour une grande surface : Note de calcul 

La domotique sur la base du KNX

Qu’est-ce que KNX ?

Une association constituée de membres oeuvrant au développement des applications pour la GTB

dispo1

L’Association KNX France est une organisation à but lucratif, soumise à la législation française. Ses membres sont des fabricants, intégrateurs, centres de formation ou installateurs qui développent des applications pour l’automatisation de maisons et de bâtiments basés sur KNX, comme le contrôle d’éclairage, des volets, la sécurité, le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’eau, l’énergie, mais aussi des appareils électroménager, de pilotage audio et plus encore. Outre les fabricants et intégrateurs, les prestataires de services (généraux, télécom…) peuvent également devenir membre de KNX France.
KNX France est la délégation française autonome régie par KNX Association, siège de KNX international, situé à Bruxelles en Belgique. KNX Association est propriétaire de KNX (la seule Norme ouverte du monde pour les systèmes de contrôle de Maison et de Bâtiment) et aussi propriétaire du Logo KNX, marque mondiale déposée.

Un standard multimédia pour tous types de bâtiments

dispo2

Quel que soit le type de bâtiment, qu’il s’agisse de complexes de bureaux ou de maisons individuelles, KNX offre des nouvelles possibilités dans le domaine des systèmes de gestion domotique, tout en maintenant les coûts à un niveau raisonnable. KNX offre des solutions qui ne peuvent normalement être réalisées avec des techniques d’installation conventionnelles qu’au prix d’efforts considérables. Grâce à un simple écran tactile (touch panel), toutes les applications du bâtiment peuvent être contrôlées. Du chauffage au contrôle d’accès en passant par la commande à distance de tous les appareils électroménagers, KNX offre des nouvelles possibilités pour plus de confort, plus de sécurité et des économies d’énergie dans la maison ou le bâtiment.

Plus de confort, plus de sécurité, énormes gains d’énergie : la demande en systèmes de gestion des bâtiments est en constante augmentation.

Qu’il s’agisse de maisons individuelles ou de bureaux, l’exigence de confort et de flexibilité dans la gestion de l’air conditionné, de l’éclairage et des contrôles d’accès est en forte augmentation. En même temps, la consommation efficace d’énergie est un objectif qui s’impose de plus en plus. On ne peut cependant obtenir plus de confort et plus de sécurité tout en consommant très peu d’énergie qu’en recourant à un système de commande et de contrôle intelligent des éléments entrant en jeu. Cela implique plus de câblage reliant les détecteurs et les régulateurs aux centres de commande et de contrôle. Une telle masse de câbles signifie des efforts de conception et d’installation plus importants, mais aussi des risques d’incendie accrus ainsi qu’une augmentation des coûts.

La réponse : KNX – la seule NORME mondiale pour le contrôle des Bâtiments

Afin d’envoyer les données de contrôle à tous les composants du système de gestion domotique, il faut trouver un système qui résolve les problèmes occasionnés par les dispositifs isolés et qui veille à ce que tous les composants communiquent entre eux avec le même langage. En bref, un système indépendant des fabricants et du domaine d’application comme le Bus KNX. La norme se fonde sur plus de 25 ans d’expérience sur le marché, entre autres avec des systèmes prédécesseurs : EIB, EHS et BatiBUS. Grâce au système KNX, auquel sont connectés tous les participants (paire torsadée, fréquence de radio, power line ou IP/Ethernet), ils peuvent échanger des informations. Les participants peuvent être soit des détecteurs, soit des actionneurs, nécessaires au contrôle des équipements du système de gestion suivants : éclairage, stores/volets, systèmes de sécurité, gestion de l’énergie, chauffage, systèmes de ventilation et de climatisation, systèmes d’alarme et de surveillance, interfaces domotiques, téléguidage, compteurs, contrôle vidéo et audio, appareils ménagers, etc. Toutes ces fonctions peuvent être contrôlées, surveillées et signalées par un système unifié, sans que des centres de contrôle supplémentaires soient nécessaires.

La norme KNX permet par l’intermédiaire d’un logiciel nommé ETS (ETS est l’acronyme de Engineering Tool Software) ce logiciel indépendant des fabricants pour concevoir et configurer des installations de contrôle de maisons et de bâtiments intelligents avec le système KNX. Les équipements électriques quel que soient leur marque peuvent être associés.

module de commande de 6 contacts de chez Hager

Exemple d’une module alimenté par le BUS uniquement et équipé de 6 contacts de 10A de pouvoir de coupure en AC1 ou supporte de couper 144w de LED.

Produits Hager

Produits Schneider

Sachez que le B.E.E du Gers peut être consulté pour une installation KNX pour tout vos projets neufs ou de rénovation dans bâtiments tertiaires ou pour votre maison d’habitation par exemple.

Bien s’éclairer : tubes fluorescents ou LED

LUMIÈRE : THÉORIE

La lumière est une notion complexe qui peut être appréhendée suivant différents points de vue :
– physiologique : la lumière comme source de vie, avec des notions comme le rythme circadien ou le confort visuel,
– psychologique : influence de la lumière sur notre humeur, avec notamment l’appréhension de l’énergie et du sentiment de sécurité,
– sensible : la lumière considérée comme une matière à sculpter, comme en architecture par exemple, voir la page dédiée à l’éclairage vertical,
– physique : l’approche scientifique de la lumière comme onde électromagnétique avec des notions de photons et d’ondes électromagnétiques.

SOURCE ET LAMPE : THÉORIE

Les lampes et sources sont à la base de l’éclairage : il s’agit donc de bien les maîtriser pour bien concevoir des luminaires. Leur principe physique est extrêmement variable d’une source à l’autre et ceci a des conséquences importantes quant à leur utilisation.

Produire de la lumière consiste à générer des photons (c’est-à-dire des particules électromagnétiques) dont la longueur d’onde correspond au visible, c’est-à-dire environ entre 380 et 780 nm. Cela est rendu possible par le déplacement d’électrons que l’on peut séparer en deux types :

l’incandescence : il s’agit d’un déplacement d’électrons par chauffage, cela correspond à la théorie du corps noir. Les sources naturelles les plus communes proviennent de cette technologie comme le soleil ou le feu.
Les sources artificielles de ce type sont nombreuses et historiquement les premières apparues (feu, lampe à huile, bougie, lampe incandescence, halogène…). Elles présentent généralement une grande qualité de lumière (spectre continu à l’instar de la lumière naturelle), un prix bas mais une faible efficacité lumineuse et une durée de vie courte. Elles ne sont quasiment plus utilisées dans l’éclairage à cause de leurs mauvaises performances.

– la luminescence : il s’agit d’un déplacement d’électrons à froid par réaction électrique ou chimique, par frottement… Cela correspond également à un phénomène naturel que l’on peut retrouver dans un éclair dans le ciel ou une luciole.
Les sources artificielles sont nombreuses et variées également. Elles sont apparues uniquement à la fin du XIXe siècle (grande famille des lampes à décharge : lampe au sodium, aux vapeurs de mercure, aux halogénures métalliques, lampes fluorescentes…) et les LED/OLED sont venues compléter ce groupe récemment.
Le spectre électromagnétique est discret (donc non continu), ce qui implique une qualité de lumière possiblement moindre que les lampes incandescentes. Pourtant – et malgré un prix plus élevé -, ces lampes sont de plus en plus utilisées car elles proposent une grande efficacité énergétique ainsi qu’une longue durée de vie.

Tube led

Suite à une visite d’un commerçant mirandais , celui-ci m’indique qu’il changé tous ces tubes fluorescent par des tubes LED mais il n’a pas changé les réglettes fluo équipée de ballast ferromagnétique , pour faire des économie d’énergie, il aurait du changer les ballasts. Voici un tableau comparatif entre les ballast électroniques et ferromagnétiques

COMPARATIF MAGNÉTIQUE/ÉLECTRONIQUE

Propriétés Magnétique Electronique
Durée de vie moyenne (ordre d’idée) 10 ans (changement des tubes toutes les 1000heures) 50 000 commutations (ou 50 000 heures)
Puissances acceptées Toutes puissances ≤ 150W
Efficacité Mauvaise Bonne
Robustesse Importante Faible
Compensation du déphasage Moyen (avec condensateur),mauvais rendement (une réglette 36w consomme environ 70w) Bon, une régeltte de 35w consomme 35w
Prix Faible Moyen
Tensions acceptables (environ) 230V +- 10% 220 / 240V
Température ambiante admissible (environ) -20°C / +80°C -20°C / +50°C
Harmoniques Moyen Faible
Facteur de puissance Entre 0,85 et 0,90 (avec condensateur) Entre 0,95 et 0,98
Fréquence de fonctionnement A choisir 50 ou 60Hz Indifférent 50 ou 60Hz
Sensibilité à la propreté du courant électrique Faible Importante

Ballast électronique avec détecteur de luminosité de chez ETAP