Catégorie dans Electricité

Moteur à aimant permanent

Moteurs synchrones à aimants permanents de chez LEROY SOMER

Les moteurs à aimants permanents LSRPM/PLSRPM sont construits à partir de composants mécaniques de moteurs asynchrones offrant fiabilité, robustesse, efficacité, richesse des options, souplesse d’adaptation et délai court.

  • Technologie éprouvée avec un recul de plus de 15 ans
  • Expertise inégalée avec le plus grand parc industriel installé au monde
  • Haut rendement prouvé, dépassant les exigences équivalentes à l’IE4 et NEMA Super Premium
  • Mécanique robuste utilisant les composants des moteurs asynchrones
  • Simplicité de montage et de mise en œuvre équivalente aux moteurs asynchrones (Mode Sensorless et Interchangeabilité moteur)
  • Compacité grâce à un encombrement et un poids significativement réduit
  • Garantie d’un couple optimal sur l’ensemble de la plage de vitesse
  • Retour sur investissement rapide et réduction du coût global de possession
  • Disponibilité Express offrant une grande réactivité face aux besoins de continuité de production

Moteur de chez LEROY-SOMER

Moteur de chez LEROY-SOMER

 

 

Il faut savoir que pour obtenir une solution optimale c’est d’installer un variateur de fréquences en complément

et qui permettra d’être éligible au CEE de votre fournisseur d’énergie.

unidrive-M100-M800

 

 

 

 

 

 

Données relevées sur le site de chez LEROY-SOMER

 

Modification de la norme NF C 15-100

la norme pour l’habitat la NF-C 15100 change en partie à partir du 27 novembre 2015

c’est l’amendement 5 .

Quelques exemples de ce changement , par exemple :

Pour l’appareillage :  les fixations à griffes sont interdites

Pour les prises de courants :  8 Pc sur un circuit en 1.5mm² et 12 Pc en 2.5²

le nombre de socle de prise est remis en cause que pour les séjours de superficie

  • ≤ 28m² 1 socle par tranche de 4m² avec un minimum de 5
  • ≥ 28m² le nombre de socles est défini en accord avec le maître d’ouvrage , avec un minimum de 7.

les 6 socles de prise de courant non spécialisées de la cuisine font désormais l’objet d’un seul circuit dédié en 2.5mm²

imgres

 

 

 

 

voici quelques exemples de la modification de la norme pour avoir la brochure complète ,

nous vous invitons à la télécharger sur le site   www.promotelec.com

Patrick Marsoo

 

Smartflower

La smartflower™ pourrait changer l’image que vous avez du photovoltaïque. Avec son design et sa technologie de pointe, elle vous permettra de décorer votre jardin, tout en produisant de l’électricité. Au petit matin, les pétales photovoltaïques se déploient automatiquement, avant de se refermer aux derniers rayons de soleil.

Grâce à son système de tracker solaire, la smartflower™ suit la course du soleil dès son lever, jusqu’au coucher, selon un double axe horizontal et vertical : la production énergétique est ainsi optimisée à son maximum. Le système de tracker augmente la production entre 30 et 40 %, faisant passer la puissance nominale de 2.13 kWc jusqu’à 3.2 kWc.

En France, la smartflower™  est accompagnée de Soleilenligne.com d’EDF ENR, le système de suivi de votre production photovoltaïque et de votre consommation électrique en temps réel. Cette solution vous permet de diminuer votre consommation. Le système vient se raccorder gratuitement sur le tableau électrique du client sur demande d’une convention de raccordement à ERDF.

smartflower™ : une fleur décorative qui produit de l’électricité

smartflower-edf-enrCette fleur solaire propose une offre de production solaire en autoconsommation, mobile et facile à installer. Elle est également dotée d’un système d’auto-nettoyage intelligent, pour optimiser la production, sans avoir à se soucier de l’entretien.

Grâce au système «Plug&Play», la smartflower™ est simple d’utilisation. Vous pouvez l’installer où vous le souhaitez dans votre jardin et pouvez la déplacer en cas de travaux, de nécessité ou de déménagement.

L’offre est destinée à toute personne sensible aux énergies renouvelables et au design : particuliers,professionnels (hôtels, restaurants, sièges sociaux, centres de loisirs, autre acteur accueillant du public…), aux collectivités locales (mairies, écoles), etc.

De bonnes caractéristiques techniques

La smartflower™ est équipée de 12 pétales – chacun comptabilisant 40 cellules photovoltaïques monocristallin -, couvrant ainsi une surface solaire de 18 m². Elle est disponible en 2 modèles, la smartflower™ Original et la smartflower™ POP et en 8 coloris (fuschia, turquoise, lavande, safran, océan, aluminium, émeraude et crème). Ouverte, la fleur occupe un diamètre de 4,8 mètres.

La qmartflower™ Original, du haut de ses 5,8 m pour 990 kg, et la smartflower™ POP, du haut de ses 4,83 m pour 750 kg, ne risquent pas d’être renversées par de vents violents. L’installation se fait par 6 ou 4 points de fixation avec fondation béton ou par des vis d’ancrage. Néanmoins, en cas de ventes supérieures à 53 km/h, la smartflower™ se referme par mesure de sécurité.

Le système complet est garanti 2 ans, le module durant 5 ans et les modules 10 ans. Le constructeur garantit la performance pendant 25 ans à hauteur de 80 % de ses performances initiales.

Article publié dans  http://www.natura-sciences.com/

Démonstration de la Smartflower

smartflower-solaire-300x212

BEAMTEK l’innovation par courant porteur

PR_FR_03Voici un produit qui dans le domaine de l’industrie peut apporter des solutions sur des sites relativement important par leur surfaces et leurs structures . Faire passer des données par CPL (courant porteur)  sur le réseau électrique tant sur la BT (400 volts) mais aussi sur le HT ( réseau 20kv ou autre).

Avec ce produit fabriqué par Beamtek et distribué par Galex  (http://www.galex-innovation.com/) , il apportera des solutions très intéressantes .

Le B.E.E du Gers va proposer cette solution pour le transfert de données (relevé de comptage par exemple) en collaboration avec Galex et Beamtek.

La communication par courants porteurs en ligne (ou CPL) permet de construire un réseau informatique sur le réseau électrique d’une habitation ou d’un bureau, voire d’un quartier ou groupe de bureaux. Cette idée apparue dans les années 19301 a fait l’objet de nombreuses applications (pour la domotique et l’informatique notamment), et dont les développements récents pourraient être les prémices d’un réseau électrique intelligent annoncé par de nombreux prospectivistes, dont Jeremy Rifkin dans le cadre de son projet de troisième révolution industrielle. Des courants à basse et moyenne tension sont aujourd’hui couramment utilisés pour porter des informations.

Récemment (2010-2012), un protocole CPL de communication global, simple et ouvert, dit « G3-PLC » (ou « G3-Power Line Communication »), a été spécialement développé pour le fonctionnement des Smart Grid. Il constitue un pas de plus vers les réseaux électriques intelligents, et l’Internet de l’énergie. Il permet un meilleur auto-contrôle et monitoring du réseau de distribution électrique, et une gestion énergétique fine, y compris pour la gestion contrôlée de l’éclairage intérieur ou extérieur, la charge énergétique des véhicules électriques, et d’autres applications des « réseaux de demain » (gestion de production et microproduction décentralisées d’énergie irrégulières de type solaire/éolien), etc.

Ce protocole peut, à faible coût, compléter ou parfois concurrencer d’autres protocoles de communication dits « universels » tels que le Wi-Fi ou le Bluetooth. Il est opérant sur la basse et moyenne tension.

Halte à la désinformation sur les ampoules à LED

Le FIGARO en date du 11 septembre 2015 et M6 lors de son journal du 14 septembre à 12h45 ont relayé des
informations incomplètes, dramatisées et anxiogènes concernant les luminaires et les ampoules LED.
1°/ «Les ampoules et luminaires LED présenteraient un nouveau danger : la lumière bleue» : FAUX, toutes les
sources de lumière, y compris le soleil, émettent déjà des rayonnements dans le bleu, le phénomène est bien
connu et fait déjà l’objet de réglementations et de normes.
2°/ «Toutes les ampoules et les luminaires LED émettent des rayonnements bleus dangereux pour la rétine» :
FAUX. Ne sont concernées que certaines sources LED de forte puissance réservées à des applications
professionnelles (éclairage extérieur de grande hauteur par exemple). Elles ne sont pas disponibles à la vente
pour des usages d’éclairage normal à l’intérieur des bâtiments, et des dispositions de sécurité sont prises pour
leur utilisation.
3°/ «Il n’y a pas de réglementation concernant cette lumière bleue» : FAUX. L’ensemble des fabricants de
luminaires et d’ampoules LED doit vérifier que leurs produits n’émettent pas trop de lumière bleue, pour cela ils
utilisent des méthodes définies dans les normes européennes NF EN 62471, et IEC/TR 62778 au niveau mondial.
Le marquage CE apposé sur ces produits engage le fabricant dans le respect de la réglementation.
En France, la profession de l’éclairage s’est investie dans ces travaux de normalisation et s’est également dotée
d’un laboratoire, PISEO, à Lyon, qui dispose des équipements nécessaires à ces mesures.
L’éclairage LED offre des avantages pour les consommateurs : très faible consommation, esthétique et variété de
produits, possibilité de faire varier l’intensité et les couleurs ; et pour la collectivité : économie d’énergie, très
longue durée de vie. L’utilisation des ampoules et luminaires LED contribuera à la réalisation des objectifs de la
France en matière de réduction de CO² et donnera aux utilisateurs une grande qualité et un nouveau confort en
matière d’éclairage ; c’est une révolution !
Les signataires de ce communiqué regrettent vivement une telle désinformation qui effraie les consommateurs
privés comme professionnels.

Luminaires de chez DIGITAL LUMENS

Appareil d’éclairage de DIGITAL-LUMENS fabricant américain

ce luminaire intègre plusieurs fonctions par son équipement.

Caractéristiques du système d’éclairage

  • Détection entièrement intégrée d’occupation, détection lumière, mesure de puissance et intelligence embarquée pour maximiser l’efficacité
  • L’intégration de réseau maillé sans fil avec LightRules éclairage et logiciel de gestion de l’énergie pour le reporting
  • Barres lumineuses à tourner indépendamment pour meilleur placement de lumière
  • Optique options pour maximiser la prestation de la lumière dans une variété d’environnements
  • La fiabilité et la durabilité éprouvée
  • Garantie de 5 ans
luminaire ILE

luminaire ILE

une lampe avec un détecteur de fumée connectée

101193736Ampoule connectée détecteur de fumée – BW 1.1 – Bell & Wyson

Bell & Wyson et le célèbre designer français Thomas de Lussac proposent un matériel hybride baptisé BW 1.1 se présentant sous la forme d’une ampoule connectée via Wi Fi intégrant un détecteur de fumée.

L’ampoule BW 1.1, qui peut être facilement contrôlée à distance via une application iOS et Android pour tablettes et Smartphones, a été conçue afin de répondre à une nouvelle exigence dans la loi française rendant obligatoire (08/03/2015) la présence d’un détecteur de fumée par étage d’habitation.

L’application permet à l’utilisateur d’ajuster la lumière depuis son device, de programmer l’ampoule pour qu’elle soit fonctionnelle durant ses voyages et de lui envoyer des notifications où qu’il soit.

Cette ampoule connectée LED, au design très fin et épurée, est équipée d’une pile 3V intégrée avec une autonomie de 5 ans.

Sa garantie est de 2 ans.

Une idée ingénieuse de plus !