Les métiers de l’électricité en plein recrutement.

Maintenance des réseaux. Analyse de données. Etude et dimensionnement des projets. La filière électricité est en pleine transformation. De nouvelles exigences qui créent des opportunités d’emplois.

L’électricien et sa boîte à fusibles relèveront-ils bientôt de l’image d’Épinal ? Les enjeux de la transition énergétique ainsi que ceux du digital ont généré de nouveaux métiers dans la rénovation, les énergies renouvelables ou le traitement de des données. Conscients des transformations à venir, les acteurs de la filière ont initié en 2018 un Engagement de développement d’emplois et de compétences (EDEC) aux côtés du ministère du Travail et du ministère de la Transition Écologique afin d’élaborer une cartographie des nouveaux emplois et d’adapter leur offre de formation. Objectif : créer 200 000 postes d’ici 2030, dans un secteur qui en compte déjà 600 000 (source FFIE).

Dans l’attente des premiers résultats de cette étude (d’ici la fin de l’année), voici quelques branches particulièrement dynamiques :

Haut débit pour la fibre optique

Lancé en 2013, le plan « France Très Haut Débit » vise à équiper l’intégralité du territoire d’une connexion Internet THD, notamment grâce au déploiement de la fibre optique. Un chantier d’une telle ampleur crée forcément des emplois : 27 000 très précisément, qui doivent être mobilisés d’ici 2022. Si les opportunités de « terrain » sont nombreuses (monteur-raccordeur, technicien fibre, etc.), les métiers d’étude et de conception restent les plus recherchés. Du « piqueteur », qui effectue les relevés d’information sur site, au responsable déploiement fibre, qui encadre le projet tout au long du processus, les postes sont accessibles à partir du bac pro ou d’un bac +2 électricité. Les carrières peuvent aussi se prolonger bien au-delà de ce plan, puisque l’exploitation et la maintenance du réseau nécessitent des compétences spécialisées.

Les bureaux d’étude sont à la recherche permanente de dessinateurs

Le boom du BIM

Le Building Information Modeling ou « BIM » est une démarche globale qui consiste à élaborer une maquette numérique du bâtiment afin d’en optimiser les usages, notamment en matière de consommation énergétique. Ces métiers sont liés à l’évolution technologique du secteur et aux nouvelles exigences en matière de normes environnementales. Nécessitant des compétences en génie électrique, en gestion de projets autant qu’en modélisation numérique, les métiers comme BIM manager sont des profils rares et donc très recherchés. Si certains de ces emplois exigent des diplômes élevés (Bac +5 en génie civil ou Magistère BIM manager créé récemment), d’autres comme le projeteur BIM sont accessibles avec un BTS électrotechnique.

Métier de l électricité

Maintenance et pilotage des réseaux Dans le cadre du déploiement de la ville intelligente, des capteurs connectés et des techniques de pilotage des équipements, le poste-source (l’endroit où l’on transforme la haute tension en moyenne tension) joue un rôle capital. Repérage des défauts. Intégration des énergies renouvelables. Le technicien poste-source est à la croisée des chemins et participe à la modernisation du réseau électrique. Dans un autre registre, mais avec autant de polyvalence, les techniciens d’intervention sont aussi très recherchés. Onze millions de dépannages sont réalisés chez les particuliers comme chez les producteurs d’électricité.article extrait du journal des Echos : https://www.lesechos.fr/partenaires/enedis-la-transition-connecte/electricite-les-metiers-qui-recrutent-1254230