La distribution B.T.

La distribution B.T.

La distribution BT se trouve sous différentes formes

  • Schémas des liaisons à la terre (S.L.T.)

Un schéma des liaisons à la terre ou “régime de neutre” dans un réseau BT, est défini par deux lettres :

La première définit la liaison à la terre du secondaire du transformateur (très généralement le point-neutre) raccordé à la terre T T raccordées à la terre La deuxième définit la liaison à la terre des masses
isolé de la terre I T raccordées à la terre
raccordé à la terre T N raccordées au neutre
  • TT : régime “Neutre à la terre”

L’utilisation de ce régime de neutre est imposé pour la distribution publique BT en France.
En cas de défaut d’isolement, il y a coupure automatique de tout ou partie de l’alimentation de l’ensemble des récepteurs.
La coupure est obligatoire au premier défaut. L’ensemble des utilisations doit être équipé d’une protection différentielle instantanée.
La protection différentielle peut être générale ou bien subdivisée,en fonction des types et de l’importance de l’installation.
Ce régime se rencontre dans les cas suivants : domestique, petit tertiaire, petits ateliers, établissements scolaires avec salle de travaux pratiques, etc.

  • TN : régime “Mise au neutre”

Ce principe de distribution est adapté aux installations admettant une coupure au premier défaut d’isolement. La mise en œuvre et l’exploitation de ce type de réseau sont économiques, mais nécessitent une installation rigoureuse des circuits de protection.
Les conducteurs du neutre (N) et de protection (PE) peuvent être confondus (TNC) ou séparés (TNS).

  • Schéma TNC
    Le conducteur PEN (Protection et Neutre) ne doit jamais être coupé donc les conducteurs PEN doivent avoir une section supérieure ou égale à 10 mm² en cuivre et à 16 mm 2 en aluminium et ne pas comprendre d’installations mobiles (câbles souples).

 

  • Une particularité pour les sections de PEN suivant le taux d’harmonique de l’installation , le PEN peut être d’une section différentes que ces circuits de phases néanmoins en général , il vaut mieux mettre un PEN de section égale aux phases.

  • Schéma TNS
    Un réseau TNS peut être créé en aval d’un réseau TNC, le contraire est interdit car généralement, les conducteurs de neutre en TNS sont sectionnés, pas protégés et leurs sections sont obligatoirement au moins égales à celles des phases correspondantes.
  • Schéma TNC-S
    L’appellation schéma TNC-S désigne une distribution dans laquelle les conducteurs neutres et conducteurs de protection sont confondus dans une partie de l’installation et distincts dans le reste de l’installation.
  • Schéma IT : régime “Neutre isolé”Ce régime de neutre est utilisé lorsque la coupure au premier défaut d’isolement est préjudiciable au bon fonctionnement d’une exploitation ou à la sécurité des personnes.Son exploitation impose la présence de personnel compétent sur le site pour intervenir rapidement lors de l’apparition du premier défaut d’isolement, pour garantir la continuité d’exploitation avant que ne se développe un éventuel deuxième défaut qui, lui, provoquerait une coupure.Un limiteur de surtension est obligatoire pour permettre l’écoulement des surtensions à la terre provenant de l’installation Haute Tension (claquage transformateur HT / BT, manœuvres, foudre…).
    La protection des personnes est assurée par :
    – l’interconnexion et la mise à la terre des masses,
    – la surveillance du premier défaut par CPI (Contrôleur Permanent d’Isolement),
    – la coupure au deuxième défaut par les organes de protection contre les surintensités ou par les dispositifs différentiels.
    Ce régime se rencontre par exemple dans les hôpitaux (salles d’opération) ou dans les circuits de sécurité (éclairage) et dans les industries où la
    continuité d’exploitation est primordiale, ou lorsque le faible courant de défaut réduit considérablement les risques d’incendie ou d’explosion.

Comme depuis plusieurs années , nous sommes en mesure de faire vos notes de calcul sous ces différents régime de neutre.

pmarsoo

Les commentaires sont fermés.